Retour à l'Accueil

Accès client, les services, les tarifs ...
 
     
  Test  
     
 

Atout recrutement

Un outil essentiel pour gérer votre carrière

>>>Passer le test


 
     
     
  Mon Alvé-job  
     
 
 
     
     
  Librairie emploi  
     
 

Sélection du Rucher

à découvrir ...

 
     
     
  Test  
     
 

Tester votre QI

Mesurez votre "intelligence"

 >>>Passer le test

 
     

 

 
     
 
LA NEGOCIATION DE SALAIRE
 
     
 

Négocier le salaire lors de votre recrutement
Négocier une augmentation de salaire
Les erreurs à éviter
Pour en savoir plus
Librairie

 
     
 

La négociation du salaire peut se faire soit au moment de votre recrutement ou encore lors d'une demande d'augmentation. Evidemment la négociation répond à certaines exigences qu'il vaut mieux respecter pour voir aboutir votre demande.


Négocier le salaire lors de votre recrutement

Les recommandations à respecter :

Recueillir au préalable des informations sur l'entreprise 

Ces informations sont nécessaires pour être capable d'évaluer ce que l'entreprise peut vous offrir. Renseignez-vous sur le chiffre d'affaires de l'entreprise, sa croissance, ses perspectives d'avenir dans le secteur, les salaires pratiqués par ses concurrents directs, la grille de salaires présente dans la convention collective.

Se renseigner sur le poste

Vous devez en savoir le plus possible sur le poste qui vous est proposé, la description des différentes tâches, le rythme de travail à soutenir, les responsabilités…. Ainsi vous serez plus à même de justifier le salaire que vous demandez.

Connaître et évaluer votre propre potentiel

Posez-vous la question " combien valent mes compétences et mes expériences ? ". vous devez être capable de répondre à cette question avant votre entretien et avant de proposer une négociation. Il est préférable de se renseigner auparavant sur les salaires habituellement accordés pour ce type de poste. Vous trouverez ces informations auprès d'associations professionnelles, de la presse spécialisée, des services publics de l'emploi et bien évidemment en regardant les salaires proposés dans les offres d'emploi.

Votre expérience, vos compétences et votre niveau de responsabilités sont des paramètres qui peuvent faire osciller la fourchette salariale proposée.

Attention toutefois de ne pas donner un chiffre au hasard, car vous devez justifier vos prétentions. 

Ne pas débuter l'entretien par le thème du salaire

Un principe de base : n'abordez le salaire qu'en fin d'entretien. La première partie de l'entretien doit rendre votre candidature " irrésistible ", vous devez aborder les points qui plaideront en votre faveur.

De plus, la question du salaire est généralement abordée en premier par le recruteur.
Toutefois, si le recruteur vous demande vos prétentions salariales, fournissez une fourchette de rémunération dont l'extrémité la plus basse demeure tout de même acceptable pour vous.

En cas de refus de négociation de salaire, essayez de négocier d'autres avantages (primes, promotion plus rapide…)

Les principes de la négociation

Le dialogue

La négociation passe essentiellement par le dialogue. Lors de l'entretien votre rôle est complémentaire de celui de votre recruteur. 
Discutez, donc en cherchant à vous entendre l'un et l'autre.

Convaincre 

Vous connaissez vos différents atouts ( compétences, qualités, expériences, disponibilité…), n'hésitez pas à les faire valoir pour pouvoir négocier au plus juste votre futur salaire.

Soyez pragmatique et présentez-vous comme une source de profit pour l'entreprise. Plus vous avancerez de chiffres, plus vous serez convaincant. Quel que soit votre métier, n'hésitez pas à parler de vos expériences passées en avançant des chiffres et des résultats quantifiables.

S'adapter à l'interlocuteur

Renseignez-vous au préalable sur se qui se pratique généralement dans votre profession. Mais aussi dans les entreprises sollicitées : quels sont les salaires ? quelles sont les conditions de travail…

Négocier son salaire quand on est jeune diplômé peut être une étape difficile à surmonter, voire illusoire, pour vous aider il existe des grilles de salaires.
La négociation est réellement possible quand l'expérience professionnelle et les diplômes sont vraiment significatifs, dans les limites bien sûr des possibilités de l'entreprise. 


Négocier une augmentation de salaire

Pour pouvoir négocier votre augmentation de façon optimale, vous devez également respecter certaines règles :

Choisir le moment propice

Les moment les plus opportuns pour pouvoir bénéficier d'une augmentation de salaire sont certainement :

- celui qui suit votre évaluation, favorable évidemment. Dans certaines entreprises un entretien annuel a lieu pour chaque salarié.

- Il est conseillé tout de même d'attendre au minimum 6 mois d'ancienneté avant d'espérer une augmentation à moins que celle-ci n'ait été prévue dans votre contrat de travail à l'issue de la période d'essai.

- A l'occasion d'une surcharge de travail importante ou d'une réussite remarquable de votre part.

- Lorsque les résultats de l'entreprise sont confortables.
Dans certains cas, certaines périodes sont à éviter : négociation de budget, bilan comptable….

Les éléments à faire valoir

Votre demande d'augmentation doit être fondée sur des arguments solides. Préparez des exemples montrant en quoi votre présence a profité à l'entreprise, ou justifiant des objectifs atteints et validés. Pour optimiser votre argumentation, utilisez les critères avec lesquels votre employeur évalue le rendement et renseignez-vous sur les différents types de réalisations qui comptent à ses yeux.

Attitude à adopter

En toutes circonstances, sachez être à la fois ferme et raisonnable. N'oubliez pas que votre but est de conclure une entente satisfaisante. Employez votre énergie à trouver des solutions et à proposer un arrangement qui vous convienne, et non pas à combattre. 

Evitez toute attitude conflictuelle ou agressive. Vous devez rester positif et toujours demeurer sur le plan professionnel.

Les erreurs à éviter 

Lors de la négociation de votre augmentation veillez ne pas comparer pas votre salaire avec celui d'un collègue. Evitez également tout jugement de valeur sur son efficacité au sein de l'entreprise.

En cas de refus de la part de votre employeur, ne menacez pas de travailler moins. Cela démontrerait à votre employeur que vous ne tenez pas vos engagements. Essayer plutôt de fixer une date ultérieure pour en discuter à nouveau.


Suite de l'article

Page 1 - 2


 

Accueil
du Rucher
Copyright 2009 © Activit@e Emploi ®
Tous droits réservés
www.lerucher.com - Contact

haut de
la page