Retour à l'Accueil

Accès client, les services, les tarifs ...
 
     
  Test  
     
 

Atout recrutement

Un outil essentiel pour gérer votre carrière

>>>Passer le test


 
     
     
  Mon Alvé-job  
     
 
 
     
     
  Librairie emploi  
     
 

Sélection du Rucher

à découvrir ...

 
     
     
  Test  
     
 

Tester votre QI

Mesurez votre "intelligence"

 >>>Passer le test

 
     

 

 
     
 
Travailler au Canada Étranger
 
     
 

Le marché du travail
Trouver un appartement
Autres petites choses à savoir
Adresses utiles

 
     
 

Maintenant que vous avez reçu votre autorisation d'emploi ou votre statut de résident permanent, il vous reste à trouver un emploi, un logement et à vous habituer à la vie canadienne.


Le marché du travail :

Au Canada, le taux de chômage est de 7% contre 8,3% au Québec. C'est la province de l'Ontario qui bénéficie du taux de chômage le plus bas : 5,7%. Pour information, la France a actuellement un taux de chômage de 10,6%.

Certains secteurs sont plus porteurs que d'autres : Par exemple, si vous avez une formation technique dans les secteurs dit de la nouvelle économie (informatique, télécommunication, électronique, pharmaceutique, biotechnique, aérospatiale …), vous n'aurez aucun mal à trouver un emploi. Ce sera également le cas si votre profil permet une mobilité et une polyvalence professionnelle (formation polyvalente, expériences diversifiées et multicompétences). Par contre, les secteurs traditionnels comme le textile, la foresterie, le génie civil, l'acier ou le bâtiment, ne sont actuellement pas porteurs. Le secteur des arts, de la culture, des loisirs et du sport, est, quant à lui, plutôt bouché. N'oubliez pas que 3 emplois sur 4 sont créés par le secteur des services.

On assiste également au développement de nouvelles formes d'emplois : travailleurs indépendants, travail à temps partiel, sous-traitance et entreprenariat.

Petit conseil purement géographique : si vous souhaitez travailler au Québec, évitez les régions de la Gaspésie et des îles de la Madeleine, le taux de chômage y atteint 20%.

Plus de 90% des entreprises sont des PME : dans le secteur des biens, environ 80% ont moins de 5 employés et 76,5% dans le secteur des services. La mentalité québécoise n'a rien à voir avec la manière de travailler des français : les relations sont beaucoup moins hiérarchisées, les gens sont simples et directs, vous trouverez ainsi un cadre de travail plus détendu mais tout aussi efficace (si ce n'est plus !).

En ce qui concerne la langue, le Canada possède deux langues officielles : le français et l'anglais. Cependant, le français n'est malheureusement parlé quasiment qu'au Québec. Si vous souhaitez postuler pour un travail au Canada, vous avez intérêt à maîtriser l'anglais. De même, pour un poste à Montréal (pourtant au Québec), le bilinguisme est le bienvenu. En effet, Montréal est une ville de plus en plus cosmopolite et les rapports avec les Etats-Unis imposent une certaine pratique de la langue.

Suite de l'article




Au sommaire :

Des idées plein les ailes Interviews : Sophie Dhonte. Responsable du recrutement chez Unilever.

Envie de partir : travailler au Canada 2ème partie

Création d'entreprise : les différentes sources de financement

Stratégie emploi : conseils et astuces.. : "Wanted : informaticiens"


 

Accueil
du Rucher
Copyright 2009 © Activit@e Emploi ®
Tous droits réservés
www.lerucher.com - Contact

haut de
la page